• Le Criquet et le Crapaud

    Ce n'était qu'un crapaud à l'allure bonasse

    Qui d'un joyeux criquet admirait fort l'audace.

    "Sais tu bien malheureux quel alléchant festin

    Tu serais dans ma bouche en ce si beau matin".

     

    "Vous avez, je le dis,une voix bien vulgaire

    E t de vous écouter, ne peux me satisfaire.

    Entendez vous le chant des cigales la nuit

    Dans les champs alentour quand tout dort à minuit?"

     

    Ma voix et mon corps sont faits, oui, d'harmonie.

    Quand je siffle à l'étang, la foule m'applaudie.

    "N'êtes vous pas un peu vaniteux, le crapaud

    Avez vous regardé votre face dans l'eau?"

     

    À quoi bon écouter de telle baliverne

    Moi, je suis le meilleur et vous êtes bien terne.

    Passe votre chemin pauvre hère sauteur,

    Ou bien baisez les pieds de votre humble sauveur.

     

    "Batracien bouffi, engoncé de bêtise,

    Vous n'êtes qu'un lourdaud, qui par mon entremise,

    Clamerai dans le monde en chantant de son mieux

    Que l'homme et le crapaud sont des prétentieux!"

     

                                                                                                   Christiane Fomerand, chansonnier (28/11/1990)

     

    Très amusant poème! Ayant une amie "fan" de batraciens, (je lui ai déjà offert 2 ouvrages sur le sujet que j'ai brodés dont un plateau), je vais probablement, même sûrement, broder cette poésie (j'ai déjà mon idée sur la façon de broder cet ouvrage!!!) et lui offrir bien sûr!

     

    ,Le Criquet et le Crapaud

     

     

    Partager via Gmail

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    2
    Jjacline
    Vendredi 20 Juillet 2018 à 18:33
    Super elle en a de la chance cette amie!!
      • Samedi 21 Juillet 2018 à 20:31
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :